Rentrée 2018 : l’école doit permettre l’émancipation de tous

En circonscription
Rentrée 2018 : l’école doit permettre l’émancipation de tous

En ce jour de rentrée scolaire, j’étais ce matin aux côtés de l’équipe pédagogique, des parents et des élèves de l’école primaire Paul Éluard de Bagneux. Dès cette année, conformément à notre engagement, les classes de CP de cette école sont dédoublées pour donner aux 14 élèves attendus par classe un accompagnement et un enseignement renforcés en cette année charnière.

Promesse du Président de la République mise en œuvre dès l’année dernière en zone REP+, le dédoublement des classes de CP à Bagneux – dont la plupart des écoles relèvent du « Réseau d’éducation prioritaire » (REP) –  permettra à de plus petits groupes d’élèves de bénéficier d’enseignements plus personnalisés et adaptés à leurs rythmes.

Au niveau national, ce dédoublement concerne 4 700 classes supplémentaires (3 200 classes de CP en REP et 1 500 classes de CE1 en REP+), en plus des 2 200 classes de CP en REP+ déjà dédoublées l’an dernier. Ce sont ainsi 190 000 élèves qui bénéficient désormais de ce dispositif, contre 60 000 l’an passé.

Dans tout le premier degré, nos enfants disposeront d’un taux d’encadrement jamais atteint avec 3 881 postes créés afin de permettre de poursuivre l’objectif que tous les élèves maîtrisent mieux, en fin de primaire, les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui) et soient mieux accompagnés dans leur orientation et leurs choix d’avenir.

L’ensemble des acteurs se mobilisent ainsi pour favoriser l’apprentissage et l’inclusion, avec :

  • L’entrée en vigueur de la loi sur l’interdiction du téléphone portable à l’école et au collège ;
  • La lutte contre le harcèlement en milieu scolaire qui se poursuit ;
  • L’engagement déterminé du ministère pour le respect de la laïcité à l’école ;
  • L’accueil de 20 000 élèves supplémentaires en situation de handicap ;
  • La consolidation du dispositif « Devoirs faits », avec 4 heures par semaine assurés dans chaque établissement.

À Bagneux, Malakoff comme à Montrouge, je reste mobilisée et continue à entretenir un dialogue régulier avec les parents, les enseignants et les services académiques afin que l’école tienne sa promesse républicaine et permette l’émancipation de tous.

À l’école Paul Éluard de Bagneux, lundi 3 septembre 2018, avec l’équipe pédagogique

Recevez les actualités de votre Députée Laurianne ROSSI

Votre e-mail