Lancement du Plan pauvreté : faire plus pour ceux qui ont moins

En circonscription
Lancement du Plan pauvreté : faire plus pour ceux qui ont moins

Le Président de la République Emmanuel MACRON a présenté ce jeudi 13 septembre un plan inédit de prévention et de lutte contre la pauvreté en France. Aujourd’hui, dans notre pays, 14 % de la population – 9 millions de nos concitoyens et 1 enfant sur 5 – vit sous le seuil de pauvreté. Il faut aujourd’hui 108 ans à un enfant pauvre (6 générations) pour accéder à la classe moyenne.

Face à cette réalité accablante, face à ces inégalités de destin, nous devons changer de stratégie : les politiques menées depuis 20 ans ne sont pas parvenues à éradiquer cette pauvreté, seulement à la rendre moins difficile à vivre. Ce constat, nous le refusons : la pauvreté ne peut être une fatalité et un héritage familial, notre politique doit permettre enfin d’en sortir. 

Doté de 8 milliards d’euros sur 4 ans, le Plan Pauvreté poursuit une ambition : ne plus oublier personne et éradiquer la grande pauvreté. Cette stratégie, mûrie depuis plusieurs mois, a fait l’objet de nombreuses concertations avec l’ensemble des acteurs, associatifs notamment, depuis octobre 2017.

Le Plan pauvreté  s’appuie sur deux piliers : la prévention de la précarité, notamment chez les plus jeunes, et l’aide à la réinsertion vers l’emploi. La lutte contre la pauvreté se fait donc à la fois en amont pour éviter le basculement, et en aval, avec un objectif d’insertion par l’emploi.

Mobilisée pour améliorer le quotidien de nos concitoyens, et notamment de nos enfants, je soutiens ce plan qui se décline au travers de nombreuses mesures inédites qui rentreront en vigueur dès 2019, notamment :

  •  Protéger les droits fondamentaux des enfants : dédoublement des classes de CP/CE1 en zones REP et REP+, 30 000 nouvelles places en crèche, développement de solutions de garde d’enfants notamment dans les quartiers Politique de la ville, soutien accru des familles modestes via la création d’un tiers payant pour mettre fin à l’avance sur frais de garde, petits-déjeuners offerts aux élèves des quartiers les plus difficiles, incitation à la mise en place de tarifications sociales à la cantine (repas à 1 euro pour les plus démunis) ;
  • Garantir un parcours de formation à tous les jeunes : allongement de l’obligation de formation jusqu’à 18 ans, généralisation de la Garantie jeune permettant d’accompagner vers l’emploi les jeunes en situation de grande précarité ; renforcement de l’aide sociale à l’enfance jusqu’à 21 ans.
  • Rendre plus accessibles les droits sociaux : simplification du système d’accès aux prestations sociales aujourd’hui trop peu lisible, mise en place d’un service public de l’insertion et du revenu universel d’activité qui fusionnera le plus grand nombre de prestations (RSA, APL, prime d’activité…), revalorisation du minimum vieillesse, de l’allocation adulte handicapé et des aides familiales, et aide à l’accès aux complémentaires santé ;
  • Permettre à tous de retrouver le chemin de l’emploi : +20€ par mois sur la prime d’activité des personnes au SMIC dès octobre 2018 et mobilisation de 240 millions d’euros pour la formation des salariés des dispositifs d’insertion par l’activité économique, dont le développement sera soutenu.

La lutte contre la pauvreté est un combat de tous les instants, sur lequel je suis mobilisée dans nos villes comme à l’Assemblée nationale. Je salue à ce titre le travail engagé depuis de nombreuses années par les associations de Bagneux, Malakoff et Montrouge en faveur de la solidarité et de l’accompagnement de nos concitoyens les plus fragiles.

Vous pouvez compter sur ma détermination pour mettre en place, concrètement, les mesures du Plan pauvreté au bénéfice de tous. Notre objectif n’est pas que les Français les plus pauvres vivent un tout petit peu mieux dans la pauvreté, c’est qu’ils en sortent définitivement.

« Nous pouvons éradiquer la grande pauvreté dans notre pays. Si ce n’est pas la France qui mène cette bataille, personne ne la mènera. Alors nous allons le faire. »  Emmanuel MACRON

Image liée à cet article : copyright RTL.fr

Recevez les actualités de votre Députée Laurianne ROSSI

Votre e-mail