Aux côtés de nos anciens combattants

En circonscription
Aux côtés de nos anciens combattants

Nous commémorions en 2018 le Centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Une année du souvenir et du devoir de mémoire qui mobilise les anciens combattants, notamment auprès des plus jeunes générations. 

Présente à Bagneux, Malakoff et Montrouge, pour les commémorations de ce moment historique, j’ai tenu à honorer le souvenir de ceux qui, par leur combat et leur sacrifice, nous ont permis de rester libres.

Des liens forts avec le monde combattant

Je mène également ce devoir de mémoire, dans le dialogue et la confiance, auprès des différentes associations d’anciens combattants depuis le début de mon mandat parlementaire : participation aux assemblées générales chaque automne dont le congrès départemental des FNACA des Hauts-de-Seine le 28 novembre dernier, accueil à l’Assemblée nationale et bien sûr, présence aux commémorations dans nos trois villes.

Je suis ainsi particulièrement attentive aux demandes qui me sont soumises régulièrement par notre monde combattant. Parmi celles-ci, l’attribution de la mention « Mort pour la France » à l’ensemble des militaires décédés en Algérie, la réduction tarifaire sur les titres de transports Améthyste dans les Hauts-de-Seine, ou encore le rétablissement de la demi-part fiscale de veuvage. Sujets sur lesquels je suis mobilisée. 

J’ai d’ailleurs co-signé l’amendement de mon collègue Député Sacha HOULIÉ visant à rétablir la demi-part fiscale des veuves, dans le cadre du budget 2019. Celui-ci n’a pas été adopté mais le Gouvernement a prévu que les personnes concernées puissent être exonérées de taxe d’habitation et de redevance audiovisuelle dès 2020. Une mesure qui permettra de rendre du pouvoir d’achat à près d’un demi-million de veuves. 

Un devoir de reconnaissance qui se traduit concrètement depuis 18 mois

Devoir de reconnaissance et souci d’équité guident l’action du Président de la République et du Gouvernement, soutenus par la majorité présidentielle, depuis le début du mandat qui nous a été confiés par les Français.

Alors que nous commémorons ce centenaire mais aussi d’autres conflits comme la fin de la Seconde Guerre mondiale ou de la guerre d’Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie, nous mettons en œuvre des mesures concrètes, efficaces pour traduire en faits la solidarité de la Nation envers ses anciens combattants

  • Un budget maintenu à 2,3 milliards d’euros pour 2019, ce qui compte tenu de la baisse démographique naturelle du monde combattant représente une hausse des moyens ;
  • L’octroi de la carte du combattant aux personnes mobilisées en Algérie entre 1962 et 1964 dès 2019 : cette mesure concerne 50 000 personnes et représente un investissement de la part de l’État de 6,6 millions d’euros ;
  • La revalorisation des expertises médicales dans le cadre des Pensions militaires d’invalidité (PMI) : revalorisation du financement des actes d’expertise médicale qui en déterminent l’octroi de 43% afin d’accélérer le traitement des dossiers de demandes de pensions militaires d’invalidité ;
  • La mise en œuvre du plan d’action en faveur des harkis : celui-ci comprend la revalorisation de 400 € des allocations de  reconnaissance et viagère dont bénéficient les anciens membres des formations supplétives et leurs conjoints survivants et la mise en place d’un nouveau dispositif de solidarité doté de 7,35 millions d’euros en 2019 ;
  • L’ajustement des moyens de la politique de mémoire : alors que nous commémorerons en 2019 le 75ème anniversaire des débarquements en France, 16 millions d’euros de budget sont prévus notamment pour les commémorations de l’année prochaine.

Restez assurés de ma mobilisation au service de la reconnaissance du monde combattant et du devoir de mémoire, tout particulièrement auprès de nos plus jeunes générations.

Recevez les actualités de votre Députée Laurianne ROSSI

Votre e-mail