Fin du plastique dans les cantines : mon amendement est adopté à l’unanimité !

À l’Assemblée nationale
Fin du plastique dans les cantines : mon amendement est adopté à l’unanimité !

Dans le cadre de l’examen en seconde lecture du projet de loi « EGAlim », pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable, l’amendement que je défends depuis de longs mois a reçu ce vendredi 14 septembre un soutien unanime et transpartisan de l’hémicycle, ainsi qu’un avis de sagesse du Gouvernement

Rejeté en première lecture au profit d’une expérimentation par les collectivités volontaires, j’ai tenu à défendre de nouveau cet amendement en seconde lecture, co-signé cette fois par plus de 121 Députés de la majorité que je remercie de leur soutien.

L’adoption de cet amendement constitue une avancée majeure et historique pour la santé de nos enfants et la préservation de notre environnement.

Cet amendement met  fin à l’utilisation des contenants alimentaires en plastique (de cuisson, réchauffe et service) dans la restauration scolaire, de la crèche à l’université, au profit de matériaux inertes et durables tels que l’inox, le verre, la céramique, la porcelaine mais aussi de matériaux innovants et biodégradables :

  • En introduisant un principe de précaution pour nos plus jeunes générations : les matières plastiques peuvent contenir des substances reconnues comme perturbateurs endocriniens, tels que les bisphénols, dont la migration vers les aliments, à chaud comme à froid, est démontrée scientifiquement et reconnue par plusieurs études (ANSES, CGEDD, ARS) ;
  • En laissant le temps nécessaire aux collectivités pour s’adapter à ce changement : dès le 1er janvier 2025 pour toutes les collectivités territoriales de plus de 2 000 habitants, et au plus tard le 1er janvier 2028 pour les autres afin de leur permettre d’adapter leurs infrastructures.
  • En s’inscrivant dans la politique du gouvernement de réduction des déchets plastique, tout en contribuant à l’émergence d’une filière industrielle innovante au profit d’autres matériaux, durables et recyclables (voire biodégradables).

L’adoption de cet amendement est l’aboutissement d’un travail de concertation de près d’un an, tant au plan national que dans notre 11ème circonscription des Hauts-de-Seine. Je veux saluer le travail accompli par les membres du collectif Cantine sans Plastique de Montrouge auxquels cet amendement doit beaucoup.

Soutenue par plusieurs collectifs de citoyens comme Cantine Sans Plastique, Zero Waste France, la Surfrider Foundation, la PEEP et la FCPE, mon initiative illustre de nouveau mon attachement à la démocratie participative et mon combat sans relâche en faveur d’une alimentation plus saine et la protection de notre planète.

Recevez les actualités de votre Députée Laurianne ROSSI

Votre e-mail