Allongement du congé paternité en cas d’enfant prématuré ou hospitalisé : ma question à Marlène Schiappa

Allongement du congé paternité en cas d’enfant prématuré ou hospitalisé : ma question à Marlène Schiappa
J’interroge Marlène SCHIAPPA, Secrétaire d’État, auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, sur l’allongement de la durée du congé paternité en cas d’accouchement prématuré ou d’hospitalisation du nouveau-né, à l’image des dispositifs existants concernant le congé maternité.

Retrouvez-en le texte ci-dessous ainsi que sur le site de l’Assemblée nationale.

Question écrite :

Mme Laurianne Rossi attire l’attention de Mme la secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, sur l’allongement de la durée du congé paternité en cas d’accouchement prématuré ou d’hospitalisation du nouveau-né. Chaque année en France, environ 75 000 bébés sont hospitalisés à la naissance dont 60 000 sont nés prématurés, ce qui représente 8 % des naissances. Dans la plupart des cas, l’accouchement prématuré est suivi d’une hospitalisation du nouveau-né dans un service de néonatalogie qui peut durer plusieurs mois. Cet accident de la vie peut impliquer des difficultés d’ordre médicales, psychologiques, financières et sociales. Afin de permettre l’accompagnement et le soutien de l’enfant prématuré, les articles L. 1225-20 et L. 1225-23 du code du travail prévoient l’allongement du congé maternité en cas d’accouchement intervenant avant la date présumée. En revanche, aucun dispositif analogue n’est prévu pour le congé paternité, actuellement fixé à 11 jours en sus des 3 jours obligatoires, ce qui engendre l’impossibilité pour le père d’accompagner et de soutenir son enfant et sa conjointe dans ce moment difficile. De plus, les professionnels de santé et les scientifiques comme les familles estiment que les bébés prématurés ont besoin de la présence de leurs parents pour bien grandir. Par conséquent, elle lui demande si l’allongement de la durée du congé paternité, en cas d’accouchement prématuré ou d’hospitalisation du nouveau-né, est envisagé.

Le Secrétariat d’Etat n’a pas pour l’instant transmis de réponse. Il dispose d’un délai de 2 mois pour le faire. Le texte de la réponse sera publié ici dès sa réception.

Crédit photo : CC0 Public Domain

Recevez les actualités de votre Députée Laurianne ROSSI

Votre e-mail