Fin de la taxe d’habitation et baisse de l’impôt sur le revenu : priorité au pouvoir d’achat des Français !

Fin de la taxe d’habitation et baisse de l’impôt sur le revenu : priorité au pouvoir d’achat des Français !

Conformément à l’engagement du Président de la République, le Premier Ministre a annoncé le 12 juin dernier la suppression totale de la taxe d’habitation sur les résidences principales pour l’ensemble des foyers, quel que soit le montant de leur revenu.

Fin de la taxe d’habitation, une injustice sociale et territoriale

En effet, les français qui en sont redevables voient leur taxe d’habitation calculée sur des bases locatives qui n’ont pas été mises à jour depuis les années 1970 ! De fait, cette taxe pèse plus lourd dans les territoires périphériques que dans les villes-centres et son montant est plus important dans les territoires économiquement appauvris que dans les métropoles dynamiques.

Dès 2020, 80% des Français, soit 17,6 millions de foyers, cesseront définitivement de payer la taxe d’habitation sur leur résidence principale. Leur gain sera de 555 euros en moyenne en 2020après avoir connu un gain moyen de  361 euros en 2019 et 166 euros  en 2018.

Ainsi, en 2023, la taxe d’habitation sur la résidence principale aura totalement disparu et cela bénéficiera à 24,4 millions de foyers, faisant gagner  en moyenne 723 euros de pouvoir d’achat par foyer et par an.

Spécifiquement, dans les Hauts-de-Seine, la fin de la taxe générera un gain moyen de 979 euros par famille et par an, c’est 250 euros de plus qu’au niveau national. Un gain moyen de 803 euros à Bagneux, de 641 euros à Malakoff et de 745 euros à Montrouge. 

Cette suppression de la taxe d’habitation n’aura pas d’impact budgétaire puisque des mécanismes de compensation à l’euro près garantiront un maintien des ressources pour les collectivités. Par ailleurs, cette réforme est le premier jalon d’une refonte complète de la fiscalité locale que nous adopterons prochainement, pour plus de justice, plus de lisibilité et plus de simplicité.

Baisse de l’impôt sur le revenu de 5 milliards d’euros dès janvier 2020

La baisse des impôts et prélèvements obligatoires pesant sur les français demeure notre priorité. Le président de la République et le Premier ministre ont également annoncé la réduction de 5 Milliards d’euros de l’impôt sur le revenu. Le taux d’imposition de la première tranche de l’impôt sur le revenu, qui regroupe 12 millions de foyers, sera imposé à hauteur de 11% et non plus 14%, dès janvier 2020. Cela représentera un gain moyen par foyer de 350 euros, soit, à ce niveau, un tiers de l’impôt en moyenne. Les 5 millions de foyers de la tranche suivante bénéficieront d’un gain moyen de 180 euros.

Ces baisses d’impôt ont été adoptées par les députés de la majorité dans le cadre du projet de loi de finances pour 2020.

Ces mesures s’inscrivent dans la continuité de nos réformes de justice fiscale et de pouvoir d’achat qui ont déjà permis entre autres la suppression des cotisations salariales maladie et chômage, la suppression des charges salariales sur les heures supplémentaires, l’augmentation de la prime d’activité, l’augmentation du minimum vieillesse, l’augmentation de l’allocation adulte handicapé, la suppression de la cotisation de sécurité sociale étudiante et la mise en place du reste à charge zéro.

Au total, c’est une baisse d’impôts de 40 milliards sur l’ensemble du quinquennat que nous mettons en œuvre.

Redonner du pouvoir d’achat aux Français à travers un système fiscal juste, tel est notre engagement.

Recevez les actualités de votre Députée Laurianne ROSSI

Votre e-mail