Sécurité : j’interpelle le Ministre de l’Intérieur sur la situation de Bagneux

En circonscription
Sécurité : j’interpelle le Ministre de l’Intérieur sur la situation de Bagneux
Parce que la sécurité est la première des libertés, je mets un point d’honneur à ce que mon action, à l’Assemblée comme dans notre circonscription, permette de garantir à chaque concitoyenne et concitoyen ce droit essentiel.

Très attentive au cadre de vie des habitants de Bagneux, Malakoff et Montrouge, je sais combien leur sécurité est importante au quotidien. Je le mesure chaque semaine lors de mes nombreux échanges, à l’occasion de mes permanences comme de mes rencontres avec les acteurs locaux.

Dans le cas précis de Bagneux, en parallèle de la pétition « La tranquillité publique est un droit » lancée par la municipalité et comptant déjà plus de 2300 signatures, j’ai de nouveau tenu à attirer l’attention de M. Gérard Collomb, Ministre d’État, Ministre de l’Intérieur, sur :

  • La nécessité de renforcer les moyens – humains et matériels – à la hauteur des enjeux de sécurité propres à la ville,
  • L’importance de déployer à Bagneux, au titre de la deuxième vague d’expérimentation, la police de sécurité du quotidien, afin de garantir une présence continue sur le terrain des forces de l’ordre pour davantage de proximité, de dialogue, de prévention et de confiance,
  • Le besoin de raccourcir les délais d’affectation des Commissaires de police et de privilégier des profils expérimentés pour les circonscriptions de police les plus sensibles (le poste de Commissaire demeure vacant à Bagneux depuis plusieurs mois),
  • Une plus grande transparence quant aux modalités de répartition et d’affectation des effectifs de police dans le département des Hauts-de-Seine, et la prise en compte des caractéristiques du territoire et les enjeux de sécurité auxquels il est exposé.

Voici un extrait de mon dernier courrier du 30 juillet dernier :

« (La commune de Bagneux), qui est l’une des rares du département à compter sur son territoire des quartiers prioritaires de la ville (QPV), est le lieu de nombreux actes de délinquance et d’incivilités qui génèrent une montée du sentiment d’insécurité et une réelle exaspération de la part des habitants.

Au regard des tragiques événements qui ont meurtri la ville par le passé et face à cette situation particulièrement sensible, il m’apparaît nécessaire que les moyens déployés soient à la hauteur des enjeux, afin de permettre aux forces de l’ordre de mener à bien leur mission essentielle et de répondre aux attentes de nos concitoyennes et concitoyens.

La ville de Bagneux a d’ores et déjà réalisé des efforts budgétaires pour l’année 2018 avec le renfort de ses effectifs de police municipale de six agents, l’installation de caméras de vidéo-protection, et la mise en place de médiateurs le soir dans certains quartiers. Malgré ces initiatives, il est nécessaire que l’État accompagne cette commune afin de garantir sécurité, tranquillité et salubrité à l’ensemble de ses habitants. »

Le Président de la République et sa majorité parlementaire La République En Marche!, dont je fais partie, ont fait une promesse forte aux Français : celle de la sécurité, de la protection et de la justice, pour chaque Français, dans chaque territoire.

Vous pouvez compter sur ma mobilisation dans notre circonscription.

Recevez les actualités de votre Députée Laurianne ROSSI

Votre e-mail