Zéro reste à charge : renforcer l’accès de tous aux soins les plus courants

Zéro reste à charge : renforcer l’accès de tous aux soins les plus courants

Je me réjouis de l’annonce faite aujourd’hui concernant la mise en place du zéro reste à charge pour l’ensemble de nos concitoyens en matière d’optique, de soins dentaires et d’appareils auditifs. Promesse de campagne du Président Emmanuel MACRON, nous la concrétiserons dès 2019, au bénéfice tous les Français.

Notre objectif est clair : permettre à l’ensemble des Français d’accéder à une offre de soins sans reste à charge dans le domaine dentaire, mais aussi pour les lunettes et les prothèses auditives.

Le constat est sans appel : des millions de Français renoncent encore à se soigner, faute de moyens suffisants. En matière de santé, le reste à charge est aujourd’hui trop élevé pour les soins auditifs, optiques et dentaires :

  • Prothèses auditives : 3 millions de personnes ont besoin d’être appareillées, et seulement 35 % d’entre elles le sont.On estime aujourd’hui le reste à charge pour une paire de prothèses auditives à 1300 euros. Il ne sera plus que de 800 euros dès 2020, et de 0 euro en 2021. Ce remboursement sera associé à un plan de prévention car les difficultés d’audition, qui concernent majoritairement les seniors, engendrent une désocialisation des personnes âgées ;
  • Lunettes : on estime à 10 % le taux de renoncement aux équipements optiques. L’objectif est de créer une offre pour permettre l’accès à des équipements de qualité avec un reste à charge nul, contre 65 euros en moyenne aujourd’hui. Il sera possible de bénéficier de verres 100 % remboursés tout en choisissant des montures qui ne le sont pas. Ce remboursement sera couplé avec un plan de prévention concentré sur les enfants de moins de 6 ans et de nouvelles consultations destinées aux jeunes de 8-9 ans, 11-13 ans et 15-16 ans prises en charge à 100 % ;
  • Soins dentaires : près de 17 % des Français renoncent aux soins dentaires. Il s’agit de créer une offre « 100 % santé » sans reste à charge, représentant 46 % des actes prothétiques actuels. 25% des autres actes se feront à prix plafonnés et 25 % seront à tarif libre. Pour la pose d’une couronne en céramique par exemple, on passera d’un reste à charge moyen de 195 euros aujourd’hui, à 0 euro dès 2020.

Cette réforme est mise en place en partenariat avec la Sécurité sociale, les professionnels de santé des secteurs de l’audioprothésie, de l’optique et des soins dentaires, ainsi que les complémentaires santé.

Je soutiendrai activement pour cette réforme, qui sera débattue dans le cadre du prochain projet de loi de financement de la Sécurité sociale cet automne, afin qu’elle bénéficie à tous, tout particulièrement à celles et ceux qui en ont le plus besoin.

Recevez les actualités de votre Députée Laurianne ROSSI

Votre e-mail