Guerre contre le Coronavirus : les mesures pour vous protéger

Guerre contre le Coronavirus : les mesures pour vous protéger

Mis à jour le 31 mars 2020

Mesures exceptionnelles et solidarité nationale

Le Président de la République l’a annoncé dans sa deuxième adresse télévisée aux Français, le 16 mars : « Nous sommes en guerre » contre le Coronavirus.

Notre pays compte déjà plus de 52 000 cas confirmés de contamination et plus de 3500 décès sont à déplorer. Certaines régions françaises sont débordées et l’épidémie frappe tous les âges, pas seulement les personnes âgées.

Face à la propagation du virus, le Président de la République et le gouvernement ont décidé de renforcer les mesures sanitaires afin de lutter contre l’épidémie.

Ces mesures impliquent une limitation drastique de tous nos déplacements, à compter du mardi 17 mars à 12h00.

Concrètement, cela signifie qu’aucune sortie ne sera autorisée en dehors des cas suivants :

  • faire ses courses
  • se soigner
  • aller travailler quand le télétravail n’est pas possible.

Toute personne amenée à se déplacer dans les cas susmentionnés devra se munir de l’ATTESTATION DE DÉPLACEMENT dérogatoire dûment remplie ou d’un justificatif de déplacement professionnel.

Toute infraction à ces règles sera sanctionnée.

Le 27 mars 2020, le Premier ministre a annoncé le renouvellement du confinement pour 2 semaines supplémentaires, soit jusqu’au mercredi 15 avril. Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s’appliquer. Cette période de confinement pourra être prolongée si la situation sanitaire l’exige.

En application de l’état d’urgence sanitaire, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité, y compris les acquisitions à titre gratuit (distribution de denrées alimentaires…) et les déplacements liés à la perception de prestations sociales et au retrait d’espèces, dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés  ; soin des patients atteints d’une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

J’en appelle à la responsabilité de chacun : respectons les règles de confinement et appliquons les gestes barrières pour lutter contre la propagation du virus. 

Respectez les gestes barrières : ils sauvent des vies !

Face au coronavirus, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :
• Je reste chez moi.
• Je me lave très régulièrement les mains.
• Je tousse ou éternue dans mon coude ou dans un mouchoir.
• J’utilise des mouchoirs à usage unique et je les jette.
• Je salue sans serrer la main, j’arrête les embrassades.

Plus d’informations sur : www.gouvernement.fr/info-coronavirus ou au 0800 130 000.

Freiner la propagation du virus :

Ces mesures de confinement viennent s’ajouter aux décisions exceptionnelles déjà annoncées par le Président de la République le 12 mars et par le Premier Ministre le 14 mars, destinées à freiner l’épidémie en cours, notamment :

  • Fermeture, depuis le lundi 16 mars, des crèches, écoles, collèges, lycées et universités. Des solutions de garde sont organisées dans chaque région pour les personnels du secteur sanitaire dont l’activité est indispensable au fonctionnement de notre système de santé.

Toutes les informations sur l’enseignement à distance et les modes de garde sur le site du Ministère de l’Éducation nationale : Cliquer ici

  • Fermeture de tous les lieux recevant du public non indispensables (hors magasins alimentaires, pharmacies, stations essence, banques et du bureaux de tabac/presse).
  • Le télétravail est la règle impérative pour tous les postes qui le permettent.

Toutes les informations sur l’organisation du travail : Cliquer ici

Le Gouvernement mobilise tous les moyens financiers nécessaires, quoi qu’il en coûte.

Au niveau sanitaire : En libérant des places dans les hôpitaux grâce au report des soins jugés moins prioritaires ainsi qu’en augmentant les capacités hospitalières par la mobilisation de tous les professionnels de santé, de la réserve sanitaire et du concours de l’armée.

Au niveau scientifique : En soutenant la mobilisation des chercheurs et des scientifiques pour faire rapidement progresser le développement de traitements et d’un vaccin.

Au niveau économique : Des mesures exceptionnelles sont prises pour aider toutes les entreprises (par exemple, garantie de l’État à hauteur de 300 milliards d’euros pour tous les prêts contractés auprès des banques) et tous les salariés (dispositif massif de chômage partiel). Toutes les formalités, pénalités et paiements des cotisations et impôts dus en mars par les entreprises sont reportés. Enfin, le Président de la République a confirmé la préparation d’un plan de relance national et également européen.

Toutes les informations sur les mesures de soutien économique : Cliquer ici

Je reste mobilisée et à votre écoute :

En application de l’appel au confinement, mes permanences à Bagneux, Malakoff et Montrouge sont annulées et je ne recevrai plus à l’Assemblée nationale jusqu’à nouvel ordre.

Toutefois, mon équipe et moi-même restons pleinement mobilisées et joignables pour répondre à vos questions :

Comme l’a rappelé le Président de la République Emmanuel Macron, la priorité absolue demeure notre santé. A ses côtés, j’en appelle à la solidarité de la Nation tout entière face à la crise la plus grave qu’ait connu notre pays depuis un siècle.

« Le temps est à la protection des citoyens et à la cohésion de la Nation. »

Recevez les actualités de votre Députée Laurianne ROSSI

Votre e-mail