«

En-Marche.fr

‹ TOUTES LES ACTUALITÉS

Interview de Laurianne Rossi dans le Magazine Décideurs

Interview de Laurianne Rossi dans le Magazine Décideurs Interview parue initialement le 24 mai dans la magazine décideurs  Laurianne Rossi incarne à 33 ans ces nouveaux visages choisis par Emmanuel Macron pour lui donner une majorité présidentielle. Elle livrera la bataille des législatives à Montrouge, Malakoff et Bagneux (92).
Partagez Tweetez Envoyez

Si Laurianne Rossi incarne le renouvellement, il y a derrière une solide expérience et un fort engagement au service des autres… Il faut dire que Laurianne Rossi n’a pas ménagé ses efforts pour mobiliser le mouvement En marche ! dans le 92 : quand elle y est nommée Référente, en septembre 2016, les adhérents sont peu nombreux. Aujourd’hui, ils sont 16 000 répartis dans la centaine de comités locaux du département. Pourquoi et comment Laurianne Rossi a-t-elle rejoint et construit En Marche ?

 

L'école de la République

Enfant du Var et petite-fille d’immigrés italiens, Laurianne doit tout à l’école de la République qui lui a permis de s’affranchir, à force de travail et de volonté, d’un milieu social modeste. Elle intègre Sciences-Po Aix, puis rejoint l’Université de Paris 1-Sorbonne en 2007 et s’installe dans les Hauts-de-Seine (92). Diplômée en sciences politiques et droit public, elle démarre sa carrière comme collaboratrice parlementaire auprès d’un sénateur (Haute-Saône, PS) expert des sujets de transport et d’aménagement du territoire. Une expérience formatrice. 

En 2009, elle rejoint le cabinet du directeur général de Paris Habitat-OPH, premier bailleur social-aménageur d’Europe, avec la lourde tâche de faciliter les relations de l’établissement avec les collectivités franciliennes, les services de l’État et les locataires. En charge de la création du médiateur de Paris Habitat, elle y développe une expertise de la concertation et une solide connaissance des enjeux de la politique de la ville et du logement. En 2012, elle rejoint l’Institut des routes, des rues et des infrastructures pour la mobilité (l’IDRRIM) né du Grenelle de l’environnement et créé pour organiser un dialogue non partisan entre acteurs publics et privés des transports, seul à même de connecter et désenclaver les territoires. Directrice du développement et de la communication, elle contribue activement à l’essor de ce forum dédié à la mobilité et au dialogue « transpartisan ». Aujourd’hui cadre d’une entreprise publique majeure du transport public, Laurianne voit dans la mobilité la clé de l’équilibre et de l’attractivité des territoires.

Laurianne Rossi est aussi une citoyenne engagée. Habitée depuis son premier vote par la conviction que notre système institutionnel et politique est à bout de souffle, que son renouvellement est une nécessité, et que la social-démocratie comme l’Europe sont notre seule voie de progrès, elle espérait participer à ce changement en militant au sein du parti socialiste. Elle rejoint ainsi en 2007 le courant Socialisme & Démocratie porté par Dominique Strauss-Kahn. Mais déçue par les luttes intestines, la faiblesse du débat d’idées et le manque de courage, elle quitte le PS en 2011 pour se rendre utile différemment. 

 

Soif d'engagement

Aussi, Laurianne trouvera d’autres modes d’implication citoyenne. Elle devient membre d’Anticor, association pionnière de la lutte anti-corruption, et rejoint le Mouvement européen. Surtout, elle intègre le Conseil économique & social de Boulogne-Billancourt, et devient le rapporteur de cette institution locale atypique. Au menu : planification des travaux, organisations des entretiens et concertations, sur des sujets structurants comme l’aménagement de la ZAC Seguin, la possible fusion Boulogne/Issy-les-Moulineaux, la valorisation du patrimoine culturel… 

Soudain, sa soif d’engagement va trouver un nouvel écho : elle entend enfin un discours progressiste, européen, courageux, fondé sur le rassemblement et l’intelligence collective. Celui d’Emmanuel Macron. Elle adhère très rapidement à En Marche !, et accepte de relever le défi en septembre 2016 lorsque le mouvement lui propose de devenir Référente pour le département 92. « Le pari citoyen est gagné : 80 % de nos adhérents n’avaient pas eu d’engagement politique auparavant. En Marche ! témoigne de l’envie réelle des citoyens de s’impliquer dans une démarche transcendant les clivages traditionnels, de construire collectivement un projet audacieux et réformateur ». Les « marcheurs » de son 92 sont désormais 16 000. Une belle aventure qui ne fait que commencer.

Quand on lui demande ce qui l’a séduite, le mot qui triomphe sur son visage, c’est l’audace. « L’audace de dire, de faire. L’audace de dépasser les clivages. L’audace de réformer. » Dans sa circonscription, le discours de Jean-Luc Mélenchon et sa France insoumise tente d’exploiter les peurs et le « dégagisme » ambiant. Mais pour Laurianne, les solutions demandent du courage, et celui d’Emmanuel Macron lui rappelle cette maxime de Nelson Mandela qu’elle a depuis longtemps fait sienne: « Le courage n’est pas l’absence de peur mais la capacité de la vaincre. »

Partagez Tweetez Envoyez

Ce site utilise des cookies — En savoir plusOK